Connais-tu tous les avantages de l’herbe à Maggi ?

Livèche avant floraison

Salut à toi, ami de la Nature.

Aujourd’hui, je voulais te parler de la livèche ou de son nom savant Levisticum officinale qui est aussi connue sous les noms Arche des montagnes, herbe à Maggi, Céleri perpétuel, Céleri bâtard, Céleri de montagne, Seseli, Angélique des montagnes, Lavas et bien sûr Lévistique officinale.

C’est une plante qui pousse en dessous de 1800 mètres et qui était déjà connue depuis fort longtemps, puisqu’elle est répertoriée déjà dans le célèbre capitulaire De Villis dont Charlemagne exigeait la culture potagère, comme à l’Abbaye de St-Gall.

Une feuille de livèche

C’est une plante qui te donne en abondance de la verdure aromatique, elle dégage un parfum de Maggi, dès que tu la cueilles. C’est pour cela que dans nos villages, nous l’appelons l’herbe à Maggi. J’adore cette odeur incomparable. Le céleri perpétuel prospère tout seul, et fait partie des aromatiques incontournables de ma cuisine.

La livèche est une plante très facile, et une fois dans ton jardin, tu en auras à profusion pendant toute la belle saison du printemps à l’automne, car avec l’hiver, elle disparait pour mieux réapparaitre au printemps suivant. Et cela pendant des années.

Dans ta cuisine

Elle s’utilise surtout en cuisine, dans toutes les préparations en remplacement du céleri tige, et surtout en remplacement du bouillon dans toutes les préparations comme les soupes ou les ragouts. Mais aussi dans les omelettes, le riz, les sauces, les potages, les pots au feu, les marinades, les ragoûts, avec les légumes et les vinaigres. Elle s’utilise même fraiche dans la sauce à salade, suivant tes goûts. Mais n’en mets pas trop non plus, car elle a une saveur très prononcée.

Les feuilles se conservent très bien séchées. Pour cela, les faire sécher à l’ombre, les réduire en poudre et les conserver dans un récipient hermétique.

Livèche séchée

Les graines sont aussi très aromatiques et entrent dans la préparation de sel de céleri. Visiblement, ses graines s’utilisent aussi en pâtisserie, mais je ne peux pas te dire comment, peut être comme l’anis ? enfin si toi tu le sais, mets-le dans les commentaires, ça m’intéresserait de le savoir.

Les jeunes tiges peuvent être confites comme celle de l’Angélique. Et je les utilise aussi coupées très finement dans les préparations à cuire.

Les racines peuvent être cuites, séchées et réduites en poudre pour une utilisation comme assaisonnement. Personnellement, je n’ai jamais testé.

Livèche hachée

Dans ta pharmacie :

C’est aussi une plante médicinale, toute la plante est bonne pour soigner la rétention d’eau et pour l’élimination des toxines. C’est une plante digestive, carminative (facilitant le passage des gaz intestinaux), diurétique (éliminer par les urines), cholagogue (bonne pour le foie) et emménagogue, donc si vous êtes enceinte elle n’ait pas conseillé, comme d’habitude je ne suis pas médecin donc renseigne-toi chez ton droguiste. Elle soulagerait aussi de la migraine prise en infusion.

Voici la recette d’une tisane pour soulager les ballonnements : une cuillère à soupe de graines de livèche dans une tasse, la remplir d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes, passer et boire cette tisane 5 à 10 minutes après les repas.

Et une plante utile :

Tige de livèche

Les tiges peuvent être utilisées comme paille… C’est fun et green ! En plus sur une plante tu verras que si tu fais une petite fête chez toi, tu peux en avoir facilement une vingtaine de tige sur une plante de livèche, et ses pailles là sont gratuite et compostable. Ça évitera de perdre du plastique dans la nature.

Tige de livèche, utilisée comme paille

Au jardin

La livèche est très simple de culture, et si tu la laisses fleurir, tu verras les insectes venir se régaler sur ses belles ombrelles.

Fleurs de livèche

Si tu connais quelqu’un qui possède une plante à Maggi qui est déjà bien installée, procède par partage de la souche en fin d’été. Cela rajeunira aussi le pied mère ce qui est très bien et ainsi ta plante durera très longtemps.

Ou alors tu peux la semer en fin d’été ou au printemps de mars à juin. Le mieux c’est en automne, pour que le froid lève la dormance des graines (Si tu veux des graines, je t’en vends volontiers une vingtaine pour 5fr, plus 1fr pour les frais port pour la suisse, 2fr pour le reste de l’Europe. Ma plante pousse sans arrosages et a été élevée en permaculture, contacte-moi via le formulaire de contact, merci.)

C’est une plante facile, et tu peux aussi la cultiver en pot pour autant qu’il fasse minimum 40 cm de profondeur.

Tu peux la laisser fleurir, mais sache que la tige de floraison arrive à 2 mètres, sinon tu coupes tout, elle repartira très bien. D’ailleurs, cela vaut la peine de couper souvent pour avoir de nouvelles pousses. Laisse les vieilles feuilles comme paillage au pied de ta plante.

Plante de livèche, début septembre après taille des hampes florales

Voilà, j’espère que cet article ta plus, et si tu l’as apprécié, tu peux me faire un don (un grand ou un petit, c’est toi qui choisis !) en cliquant sur le bouton de PayPal. Sinon tu peux aussi le partager sur les réseaux sociaux, et t’inscrire à la newsletter pour être avertis lors d’une nouvelle publication.

Belle fin de semaine

Cosette Baeriswyl

Partage:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.