Installe le crosne du Japon, un légume perpétuel oublié, pour ces 4 bonnes raisons

récolte de crosnes du Japon

Aujourd’hui, je vais te parler d’une plante oubliée, ou presque, que j’ai trouvé au marché à Berne l’année passée et que j’ai planté dans mon jardin, qui pousse sans entretien et qui est vraiment facile.

Je t’en parle maintenant, car si tu veux en faire pousser, le bon moment de l’implanter dans ton jardin en permaculture ou sur ton balcon est à la fin de la saison de récolte, c’est-à-dire au printemps.

Le crosne du Japon ou « Stachys affinis » serait originaire de la Chine. Il aurait ensuite été cultivé au Japon avant d’arriver en France en 1882 où il a été cultivé pour la première fois dans la ville de Crosne, d’où cette plante tire son nom. À la fin du XXe siècle, le crosne du Japon tombe dans l’oubli et il réapparait maintenant peu à peu sur les marchés. Les Anglais l’appellent Chinese artichoke (c’est-à-dire artichaut chinois).

Cette plante fait partie de la famille des lamiacées, comme la menthe, la mélisse ou l’ortie par exemple. D’ailleurs, elle forme de petites touffes qui ressemblent à une plante de menthe. C’est un légume vivace qui donne de petits tubercules rigolos en forme de chenille !

Ses tubercules se forment en fin d’été quand la longueur d’ensoleillement des journées se raccourcisse. Ses tiges poussent de 30 cm à 60 cm de hauteur.

Choisis bien son emplacement, car une fois installée, elle repart des rhizomes oubliés lors de la récolte, d’où sa réputation d’envahisseuse. Elle est favorable à faire une couverture de sol à long terme, tout en produisant de bons légumes.

1/ plante pour la biodiversité

fleur de crosne du Japon

Le crosne du Japon fait de jolies petites fleurs blanches, mais plus souvent rose, et comme elle fait partie des lamiacées, elle est mellifère. Cependant, sous nos latitudes suisses, ce n’est pas à une floraison extraordinaire que tu dois t’attendre.

2/ plante alimentaire

Ces tubercules ont un goût fin, qui rappelle la noisette. Ils sont tout aussi délicieux crus ou cuits, en salade ou en gratin. Pour ma part, je les aime juste poêlés pendant 10 minutes avec un peu d’ail dans du beurre.

Pour les préparer, beaucoup de personnes les frottent dans un linge avec du sel avant de les rincer, pour ma part, je te conseille de les mettre dans de l’eau et de simplement les frotter avec une brosse entre les petits renflements.

Comme les crosnes se conservent très mal, récolte-les dans ton jardin à mesure de tes besoins.

Le crosne du Japon est riche en protéines et en divers minéraux.

racines de crosnes du Japon

3/ plante couvre-sol

C’est un très bon couvre-sol, qui peut par exemple être utilisé comme couvre-sol dans le jardin forêt, entre des arbustes à petits fruits tels que les raisinets, les cassis ou les groseilliers.

crosnes du Japon en fleurs

4/ plante à paillage

Pour avoir des tubercules plus gros, tu peux couper plusieurs fois les tiges et les utiliser comme paillage directement au pied de la plante.

Au jardin

Le crosne du Japon se plante à l’automne, ou mieux au printemps de février à avril, en poquets de 3 ou 4 rhizomes, à 10 cm de profondeur dans une terre riche. Espace les tubercules d’environ 40 cm, car elle pousse vite en grosse touffe. Si tu les cultives dans ton potager, espace les lignes de 60 cm, paille-les et butte-les au mois de juin pour une plus grosse récolte. Cela n’est cependant pas une obligation, car si tu la laisses se débrouiller, tu vas quand même pouvoir en récolter une belle quantité. C’est une plante qui pousse très bien à l’ombre, mais qui a quand même besoin d’en peu de soleil pour bien prospérer. Si le sol est frais et humide, la plante s’en porte que mieux. Donc le crosne du Japon pousse bien, même dans un milieu où plein de légumes ont de la peine avec un faible ensoleillement et une terre toujours un peu humide.  Tu peux couper plusieurs fois les tiges pour récolter des tubercules plus gros. Ou laisser la nature faire et laisser le crosne du Japon fleurir pour nos amis les insectes.

crosne du japon

Tu peux bien sûr le cultiver dans un grand pot dont la profondeur minimum devra être de 15 cm.

Dès l’automne, en novembre tu peux récolter les tubercules, et ceci pendant tout l’hiver, jusqu’en mars ou avril. Protège l’emplacement avec du paillage ou une couverture pour pouvoir les récolter quand la terre devient dure. Note aussi où tu les as mis, car tout le feuillage disparait. Pour toujours en avoir, il te faut laisser quelques rhizomes en terre, mais généralement cela se fait tout seul, car c’est facile d’en oublier lors de leur récolte.

En conclusion

jeune plant de crosne du Japon

C’est un légume fin et délicat que personnellement j’apprécie beaucoup et qui en plus a une double fonction dans un jardin en permaculture. Et, si tu as un balcon ou une terrasse, tu peux aussi le cultiver, par exemple, dans un grand pot ou une jardinière : installe un groseillier et, à son pied, tu peux cultiver des crosnes à 3 places, ainsi que 3 plants de tournesols dans le bord du pot ou (à la place des tournesols) utiliser des tuteurs et y semer des haricots d’Espagne (3 graines) au pied de chacun d’entre eux pour utiliser la verticalité.

permaculture design pot avec crosnes du japon

Si mon article t’a plu, tu peux t’inscrire à la newsletter pour que je t’informe chaque semaine de la parution d’un nouvel article, ou tu peux le partager sur les réseaux sociaux ou me laisser un commentaire.

Je te souhaite une belle semaine et beaucoup de plaisir à jardiner. J’espère te retrouver la semaine prochaine pour une nouvelle découverte verte.

Newsletter SendinBlue

Partage:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.