La Bourrache en 7 points bénéfiques pour toi et la nature

Aujourd’hui je vais vous parler d’une de mes premières plantes que j’ai implantées dans mon jardin, la bourrache (Borago officinalis, Famille des Boraginaceae ) ou la plante qui rend heureux, langue de boeuf.

Pour moi c’est une plante merveilleuse pour 7 raisons:

1 / la biodivérsité:

Les abeilles adores ces fleurs. Elle est très mellifère, riche en nectar. Et très décorative. De plus elle attire de nombreux autres insectes. Si tu manque de biodiversité, installe la dans ton jardin.

2/ la biomasse

En effet elle crée de la biomasse, si tu la laisser en place bien sûr, au printemps prochain tu verras  comme la terre de surface est noire ou elle s’est décomposée. Elle peut être semée comme engrais vert ! Ces racines vont ameublir la terre et les feuilles riches en salpêtre vont fournir des minéraux facilement disponibles. Enfouir après 2 mois de végétation afin d’enrichir le sol.

3/ alimentaire

elle nous apporte des oméga 6 (graines), du calcium, du phosphore, du fer, du sodium, du potassium et du magnésium et les vitamines A, B1, B2, PP, C.

Utilise les jeunes feuilles finement ciselées en salade elles ont un goût de concombre ou huitre selon les palais, les plus anciennes en légume vert, en soupe et en beignets, pour faire des paupiettes et tout autre utilisation comme les légumes verts.

Les fleurs apportent de la couleur en apéritif sur des toasts au beurre par exemple ou cristallisée pour la décoration de dessert et tu es limité que par ton imagination.

Les tiges (attentions à ne pas en manger tous les jours, certaines personnes disent qu’elles contiennes des substances nocives, à toi de voir…) se préparent en gratin et cuite a l’eau (15min) avec des pommes de terre par exemple.

4/ culture facile

C’est une plante annuelle mais que se ressème spontanément et qui ne demande pas d’entretiens, de plus elle se satisfait même d’un terrain pauvre, ombragé…. Attention si vraiment elle se plait vous en aurez de partout … miam miam miam…. La bonne petite salade de printemps. Le désherbage est aussi une occasion de se régaler.

pousses de bourraches, 3 stades

Ou si tu veux les déplacer, ou les mettre un pot pour les offrir a des amis, attention à les déplacer très jeune, sinon les plants on vraiment de la peine à reprendre.

5/ barrière anti-limaces

Semée en bordure du jardin potager, elle est répulsive contre les limaces, du fait que celles-ci ainsi que les escargots n’aimeraient pas du tout ces feuilles velues. Fais en une bordure bucolique de la ou ces ravageurs arrive le plus souvent, un champ d’herbe par exemple ou autour de tes semis de salades.

6/ plante médicinale

Toujours demander conseil à votre droguiste.

Les parties aériennes de la bourrache sont déconseillées aux femmes enceintes ou qui allaitent ainsi qu’aux personnes souffrant de troubles hépatiques, à cause de leur teneur en alcaloïdes pyrrolizidiniques.

La bourrache était utilisée durant l’Antiquité et le Moyen Age comme aphrodisiaque, voire comme drogue tonique et énergisante. On retrouve des traces de ces pratiques aussi bien en Europe qu’en Asie Mineure.

Les fleurs et les feuilles sont réputées pour améliorer le transit intestinal, grâce aux mucilages qu’elles contiennent. Elle était utilisée pour ses vertus dépuratives et sudorifiques, ainsi que pour son action antidépressive et ses capacités à stimuler la lactation.

D’un point de vue médicinal, si tu veux te préparer des infusions pectorales et diurétiques aux fleurs de bourraches, cueillez celles-ci en début de floraison, lorsqu’elles sont épanouies et mets-les à sécher sans tarder dans l’obscurité.

 Ses Propriétés médicale :

Diurétiques, émollientes, toniques, aphrodisiaques, cicatrisantes, laxatives, antitussives, expectorantes, sudorifique, refroidissement, rhume, bronchite, rhumatisme, pour faire tomber une grande fièvre, émollientes, contre les fièvres éruptives, rougeoles, scarlatine, dépuratif ,contre les maladies de peau, l’herpès, les irritations cutanées, l’arthrite, le coryza, le syndrome prémenstruel, l’athérosclérose, le diabète, les problèmes hépatiques, l’arthrite rhumatoïde et la schizophrénie, prévenir l’apparition des rides, contre la gueule de bois.

Infusion des sommités fleuries: Une cuillère à soupe de fleurs de bourrache par tasse d’eau bouillante. Trois tisanes par jour.

Les fleurs en décoction 60 g par litre d’eau, sont efficaces dans les défaillances et les faiblesses du cœur, dans les états mélancoliques, dans les délires des fébricitants, en cas d’inflammation aiguë des reins (la néphrite), en cas d’oligurie (diminution de la quantité des urines) et en cas d’inflammation viscérale. Les feuilles comme les fleurs sont effectivement sudorifiques, calmantes et dépuratives. On les emploie aussi dans tous les cas où les fonctions des reins où des bronches demandent à être stimulées

Attention a bien filtrées les infusions et décoctions, les poils sont irritant pour la gorges.

En usage externe, les feuilles fraîches écrasées calment la douleur des abcès, des tumeurs inflammatoires, des brûlures. Leur décoction ou en cataplasme très chaud calme la goutte. L’eau distillée des fleurs calme les inflammations oculaires. L’huile de la graine de bourrache, en usage externe et interne permet de résoudre les problèmes épidermiques comme l’acné et contre les rides.

7/ beauté 

L’acide silicique contenu dans les soies de Bourrache est favorable pour la peau et pour les cheveux.

Pour faire un masque pour les peaux grasses à mixtes, écraser quelques feuilles, appliquer et laisser poser 15 min avant de rincé.

L’huile de graine de bourrache excellant pour la peau, comme vu précédemment et peux être incorporée a ton rituel beauté!

Au jardin

Les semis se font en mars/avril, espacer la d’environ 40 cm car elle atteint jusqu’à 60cm de hauteur à maturité.

plante de bourrache

La bourrache apprécie les sols profonds, légers et frais, ainsi que les sols calcaires. Elle n’a pas besoin de fertilisation. Plante-la dans des emplacements ensoleillés de préférence. Fleur dès mai jusqu’à septembre/ octobre.

Elle peut être cultivée en pot profond (environ 40 cm).

Récupérer les graines :

Alors j’ai testé de les ramasser à la main, mais, pas terrible, la moitié n’était pas mature (dès qu’elles sont mûr, elles tombent au sol, donc il suffit d’étendre un tissu au pied du plant et passer récolter tous les jours.

Et si tu la laisses se ressemez et que tu veux la déplacer, fait le au tout début de la croissance des plants, après ils ont de la peine à reprendre.

Espèces et variétés :

Borago officinalis L., au fleurs bleu

Borago officinalis ‘Alba ‘ au fleurs blanches

En conclusion

Dans un grand ou un petit jardin et même sur un balcon, une plante formidable, qui a de nombreux emplois et qui devrait avoir sa place partout, surtout qu’elle est originaire d’Europe, alors ne t’en prives pas et par la même occasion fais plaisir aux insectes qui l’adore.

Et en permaculture une plante pour plusieurs usages, c’est que des avantages !

Je te donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir une nouvelle plante.

Laissez-moi sans autre un commentaire si tu as des questions ou des critiques, suggestions, Merci !


Partage:
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.