La mauve : une belle plante médicinale, mais pas seulement!

fleur de mauve sylvestre

Aujourd’hui, j’aimerai te parler de la mauve (Malva sylvestris) qui fait partie de la famille des Malvacées, comme les roses trémières ou la guimauve. Il en existe plus de 24 variétés, et des variétés ornementales à fleurs blanches, roses, violettes, bleu et mauves.

Je vais donc te parler des mauves en général, et plus particulièrement de la Grande mauve, appelée aussi Mauve sylvestre, Mauve des bois ou Mauve dite mauritanienne. Cette dernière est une variété locale ancienne que je cultive dans mon jardin. Je la trouve très décorative avec ses fleurs à la couleur violet foncé et très facile à faire pousser. En plus elle est vivace ou bisannuelle, je ne peux pas encore te le dire car j’en suis à la 2ème année de culture.

Un peu d’histoire :

Mauve sylvestre, Mauve des bois, Grande mauve, petit fromage, fausse guimauve, fouassier : tant de noms pour cette plante belle et bonne. Seule la Mauve sylvestre est une plante médicinale et alimentaire. Elle était déjà consommée il y a 2800 ans. D’ailleurs selon Pline (77 après. J.-C.), “quiconque boit quotidiennement le jus de l’une d’entre elles sera immunisé contre toutes les maladies.”

grande mauve sélection marina

Les Grecs et les Romains l’utilisaient d’ailleurs comme remède et comme légume en particulier pour soulager les brûlures d’estomac provoquées par les orgies. Au Moyen Âge, la mauve comptait parmi les plantes dont la culture était recommandée dans les jardins de Charlemagne et de Louis le Débonnaire.

D’ailleurs ses multiples usages ont donné naissance à une maxime espagnole : « Un jardin potager et de la mauve constituent des remèdes suffisants pour un foyer. ».

Plante alimentaire :

Tout est bon dans la mauve. Elle se mange des racines aux fruits en passant par les feuilles et les fleurs.

Sa racine peut servir à fabriquer des guimauves, mais à l’origine celles-ci sont plutôt faites avec la Mauve officinale. Les racines séchées et coupées se laissent cuire dans de la crème ou infuser dans un sirop.

fruits de mauve ou fromageons

Ses feuilles se cuisinent comme les épinards, cuites et aussi préparées en beignet ou en tarte par exemple. Tu peux aussi les faire revenir dans de l’huile d’olive, avec de l’ail et un peu de jus de citron, il parait que c’est délicieux.

Ses fleurs se consomment crues, en salade ou en décoration. Et en tisane bien sûr.

Ses fruits sont comestibles, d’ailleurs ils sont appelés fromageons ou fromagets. Ils sont utilisés frais, crus dans des salades ou conservés au vinaigre, comme des câpres.

Toutes les parties de la mauve peuvent épaissir un velouté ou une sauce ainsi que les gratins en remplacement de la fécule de maïs, la Maïzena. Les peuples du Maghreb utilise la mauve aujourd’hui encore pour préparer un condiment vert qui sert à lier les sauces.

feuilles de mauves sylvestres

Tu peux la considérer comme un véritable légume car elle a été cultivée et consommée depuis les temps préhistoriques. Que cela soit par les Arabes, les Chinois ou les Européens, la mauve a été mangée crue en salade, cuite en soupe, en farce ou en ragoût.

Elle est riche en sels minéraux, vitamines A, B1, B2 et C, en protéines complètes, en fer et en calcium.

Plante médicinale

La mauve était appelée autrefois, en latin, omnimorbia soit toutes les maladies, en raison de ses propriétés adoucissantes pour les voies respiratoires, utiles pour le traitement de nombre de symptômes. Les racines comme celles de la guimauve sont données à mâcher aux jeunes enfants qui percent leurs premières dents.

hampes florales de grandes mauves

La mauve a des propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires, pectorales, diurétiques, calmantes, émollientes et laxatives. C’est la partie aérienne de la plante en fleur possède des propriétés homéopathiques contre la toux et les angines ainsi que des mucilages, et qui est conservée séchée. Elle peut être utilisée par les femmes enceintes et les bébés, mais pensez à toujours demander conseils à votre droguiste.

La mauve entre dans la préparation de la tisane aux sept fleurs avec le bouillon blanc, le coquelicot, la guimauve, la violette, le pied de chat (Antennaria dioica) et le tussilage. C’est une tisane contre la toux.

La mauve est aussi utilisée en teinture-mère, en hydrolat (eau de distillation), en bonbons.

En infusion, la mauve permet de désencombrer les voies digestives et respiratoires. Cette tisane sert aussi de collyre pour les yeux irrités. En décoction, la mauve est bénéfique pour le traitement des affections cutanées et de celles de la cavité buccale. Les fleurs de mauves sont utilisées à raison d’une cuillère à soupe de fleurs effritées par tasse d’eau portée au préalable à ébullition. Lorsque vous préparez votre infusion, utilisez de l’eau juste frémissante (et pas bouillante) afin de garder toutes les propriétés de la plante de mauve.

Toute la plante contient des mucilages, composés naturels qui, en présence d’eau, forment un gel. Ce gel adoucit, protège et combat les inflammations. Elle est employée comme émolliente (qui adoucit) pour soulager la toux, la bronchite, les maux de gorge.

fleurs de mauve de mauritanie

Les mucilages de la mauve agissent aussi sur les intestins, en libérant le transit sans irritation.
En usage externe, une infusion de fleurs de mauve soulage les démangeaisons (en compresse ou dans le bain) et peut-être employée pour l’hygiène intime.
La mauve convient à toute la famille, y compris pendant la grossesse et l’allaitement.

Plante mellifère :

La mauve fait partie des plantes qui procurent un environnement pour différents  insectes pollinisateurs et différents petits mammifères y trouvent un abri approprié en plus d’y trouver à manger. La Grande mauve est aussi le garde-manger de papillons comme l’Hespérie de l’alcée (ou Grisette, Carcharodus alceae) et de la Belle dame (Vanessa cardui).

Plante ornementale :

C’est une très belle plante, qui s’intègre facilement dans un massif ou en bordure de ton jardin pour cacher un treillis par exemple. En plus, la mauve fleurit dès le mois de juin jusqu’au premier gel.

Plante utile :

La mauve fait partie des plantes à fibres utilisées au temps néolithique. On peut en tirer une fibre qui ressemble à la fibre de jute.

D’ailleurs, à la sortie de l’hiver, ses tiges offrent un bon paillage, tout en  fournissant un abri pour toutes les petites bêtes qui ont besoin d’un abri pour l’hivers.

Au jardin

La mauve devient grande, de 40 à 120 cm de hauteur. Si tu l’installe de façon isolée, et dans un endroit qui a du vent, pense à la tuteurer. Elle fleurit de juin à octobre. Choisis-lui un endroit ensoleillé, avec une terre riche pour une belle floraison.

jeune pousse de mauve sylvestre

Pour la multiplier :

Sème-la au début mai en terrine et repique tes jeunes plantes, puis plante-les en automne. Tu peux aussi les semer en pleine terre, c’est ce que j’ai fait chez moi et cela a bien fonctionné.

Installe tes plantes à une distance de 50 x 50 cm ou une plante pour un gros pot de 50 cm de diamètre. Les feuilles se récoltent toute la belle saison, soit d’avril à octobre. Les fleurs et les jeunes fruits depuis le mois de mai jusqu’en août. Laisse la touffe fanée en hiver car les graines vont nourrir les oiseaux. Tu pourras nettoyer au mois de mars en utilisant les restes de la plantes sèche comme paillage.

plant de mauve sylvestre

La mauve est très rustique et résiste à des températures allant jusqu’à -25°C. En plus, c’est une plante très tolérante à la sécheresse. Je n’ai d’ailleurs pas eu besoin d’arroser les miennes de tout l’été passé.

Elle se ressème spontanément, donc si tu ne veux pas en avoir partout dans ton jardin, coupe les fleurs fanées. Tu peux aussi en faire des boutures pour la multiplier mais cette méthode est plutôt utilisée pour les variétés horticoles.

En conclusion :

Mauve sylvestre, fleurs panachées

C’est une plante que je trouve très utile dans un jardin en permaculture. Pour instant, je n’ai goûté que les fleurs, qui sont très bonnes. Lorsque j’ai fait le nettoyage de printemps, j’ai pu voir que c’est effectivement une plante à fibres. Je l’ai utilisée comme paillage au pied de cette plante médicinale pour la nourrir. Je ne l’ai pas encore utilisée pour ses autres emplois, mais j’aime bien l’idée d’une plante qui se ressème spontanément. Car je profite en général de récolter des légumes en même temps que de faire du désherbage. C’est un gain de temps considérable : tu as un supermarché naturel dans ton jardin ou sur ton balcon. Tout en faisant du bien à la nature, en semant plus pour la biodiversité. En plus de ça, la mauve est une plante très décorative avec ses belles fleurs d’un bleu mauve foncé.

Tu peux me laisser un commentaire si tu le souhaites. À la semaine prochaine pour une nouvelle découverte !

Source :

http://bleunwennature.canalblog.com/archives/2014/08/10/30385605.html

Partage:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.