Le noisetier en 9 points

feuilles de noisetier

Aujourd’hui, j’aimerais te parler d’arbre, plus particulièrement du noisetier, car si tu as la chance d’avoir de la place pour en planter dans ton jardin, pourquoi ne pas choisir un arbre bien de chez nous ? Surtout qu’une fois bien implanté, c’est ce qui est le plus pérenne dans un jardin. 

Le noisetier est un petit arbre qui peut atteindre 6 à 8 m, produisant des noisettes et dont le feuillage est vert ou rouge. Il est très rustique et on le trouve partout en Europe. Le noisetier est symbole de sagesse et de justice. Les Anciens lui attribuaient de nombreux pouvoirs magiques, dont celui de conférer la fertilité. Toujours pratiqué de nos jours, l’usage d’une branche de noisetier taillée en fourche pour détecter l’eau souterraine remonte à l’époque des Celtes.

1/ plante pionnière et brise-vent :

haie taillée de noisetier

Le noisetier joue un rôle important dans l’écologie. C’est l’une des premières plantes à coloniser les endroits dénudés, secs et sablonneux, retenant le sol grâce à un système radiculaire très développé. Planté en bordure des champs, il protège les cultures contre les vents desséchants, ce qui a une incidence positive sur les rendements. En outre, il filtre et purifie l’eau des zones riveraines, et retient la neige au sol, atténuant les effets des gels et dégels successifs.

2/ plante mellifère et pour la biodiversité :

fleur femelle de noisetier

Le noisetier peut fleurir depuis le mois de décembre, mais plus généralement de janvier à mars. Il est riche en pollen. Les abeilles y trouvent de la nourriture fraîche en début de saison, tandis que ses noix et ses bourgeons constituent un aliment de choix pour une foule d’animaux sauvages qui, par ailleurs, peuvent y trouver refuge au besoin.

3/ plante alimentaire :

Les noisetiers pour la production (de noisettes) sont conduits en arbre, et donc taillés comme des pommiers de plein vent, donc penses-y si tu veux un noisetier productif et choisis une variété adaptée à grosses noisettes, c’est toujours plus gratifiant.

La noisette est l’un des oléagineux les plus riches en oméga 3, qui lutte contre le mauvais cholestérol, et l’un des plus digestes. Elle est aussi très riche en vitamine E, qui stimule le système immunitaire (25 g de noisettes fraîches couvrent plus de 40 % du besoin quotidien) et en magnésium contre le stress et la fatigue), en manganèse, en cuivre, en fer ( l’absorptiondu fer des végétaux est toutefois favorisée lorsque celui-ci est consommé avec certains nutriments, telle la vitamine C ; elle contient aussi de la vitamine B1,du phosphore, du zinc, de l’acide pantothénique et des vitamines B6et B9.

noisettes séches

La récolte des noisettes fraîches débute en juillet, celle des noisettes sèches a lieu de septembre à octobre, lorsque les fruits deviennent bruns et qu’ils se détachent de leur involucre. Étale les noisettes dans un endroit sec et aéré durant 15 jours pour les faire sécher.
Pour une bonne conservation des noisettes, élimine les fruits qui présentent un trou. Conserve les autres noisettes avec leurs coquilles dans un local sec et aéré durant un an.

Les noisettes bien sûr se consomment de nombreuses façons, dans les pâtisseries, mais pas seulement. On peut aussi en faire du lait, de la crème, du beurre et les ajouter à des potées de lentilles par exemple. La noisette te permet de diminuer ta consommation de produits laitiers ou de varier les plaisirs, avec son bon petit goût de noisette. Ci-dessous, je t’ai mis plusieurs recettes trouvées sur Internet (les liens sont en dessous) que j’ai envie de tester et si toi aussi tu as des recettes à partager ou que tu en testes, partage-les avec nous dans les commentaires. Dernièrement, j’ai lu qu’il y a un producteur de noisettes bio dans le canton de Neuchâtel. Et comme tu le verras, il n’y a pas que les noisettes qui sont comestibles, mais aussi les chatons et les feuilles.

Recette de lait de noisette :

Pour 1 litre : 100 g de noisette mise à tremper une nuit (entre 8 h et 12 h), les égoutter et les mixer avec 0,5 litre d’eau fraîche, passer dans une étamine, bien essorer et réutiliser la pulpe avec 0,5 litre d’eau et mixer, passer. Voilà, votre lait est prêt et se garde 3 jours au réfrigérateur. La pulpe restante se garde aussi 3 jours au réfrigérateur, et vous pouvez l’utiliser dans des gâteaux, biscuits ou galettes par exemple.

Recette de crème de noisette :

Idem, mais avec seulement 0,5 litre d’eau pour en faire une sauce par exemple, ajouter une cuillère à soupe de maïzena pour épaissir.

Et la recette du beurre de noisette :

125 g de noisettes

3 cuillères à soupe d’huile végétale neutre de bonne qualité

125 g d’huile de coco

1 pincée de sel

La première des opérations est facultative. Elle consiste àfaire griller les noisettes. Le fait de les faire griller accentue le goût du beurre de noisette. On peut aimer aussi un beurre plus neutre. Le goût de noisette sera là, mais en moins intense.

Si vous le souhaitez, donc, faites griller vos noisettes dans une poêle avec très peu d’huile. Mettez alors les noisettes dans le mixeur en y ajoutant une pincée de sel. Le sel n’est pas indispensable, mais il fait ressortir les arômes. Mixer les noisettes jusqu’à ce que les noisettes se soient transformées en poudre. Ajoute trois cuillères d’huile végétale neutre sur la poudre de noisette et redonnez quelques pulsions au mixeur. Vous allez voir changer la consistance de la pâte. La pâte de noisette est maintenant tout à fait lisse. Si vous avez fait griller les noisettes, il y a de grandes chances pour que votre pâte de noisette soit encore chaude. Si ce n’est pas le cas, faites fondre l’huile de coco de façon à la rendre bien molle et mélangez la pâte de noisette et l’huile de coco. Une fois cette opération terminée, chemisez un moule de votre choix de film alimentaire. Et versez votre beurre encore presque liquide dedans, lorsque le beurre de noisette est raffermi, vous pouvez le sortir facilement de son moule. On peut le servir pour les tartines, mais aussi pour la pâtisserie.

On peut aussi se servir de noisettes hachées pour paner différents aliments, pour saupoudrer des plats de noisettes hachées grillées… Il n’y a que votre imagination qui peut vous limiter. Et on en fait bien sur une très bonne huile très gouteuse.

chatons de noisetier ( fleurs mâles)

Recette de chatons de noisetier au chocolat :

Il suffit ensuite de couper 75 g chocolat noir en copeaux avant de le faire fondre au bain-marie. Mélangez bien le tout jusqu’à avoir un chocolat fondu bien homogène et trempez délicatement une vingtaine de chatons un a un dans le chocolat. Vous pouvez vous aider d’une petite cuillère pour les recouvrir complètement. Il ne reste plus qu’à les déposer sur du papier alimentaire ou une plaque et de les laisser refroidir jusqu’à durcissement. Profitez-en pour jouer avec les formes que vous créez !

Chatons poêlés : On cueille les chatons quand ils sont bien jaunes, ni trop jeunes (ils sont un peu violacés), ni trop vieux (ils deviennent marron). On les fait revenir à la poêle avec une matière grasse. À côté, on prépare une sauce au fromage, p. ex. avec du maroilles, c’est très bon !

Les feuilles peuvent être mangées jeunes, crues, et plus âgées, en ragoût et en beignets ou en thé.

exemple d’une bordure de jardin en plessi

4/ plante médicinale :

Les feuilles sont récoltées par temps sec de mai à août, l’écorce prélevée au printemps sur des rameaux jeunes et les chatons cueillis dès février.
Dioscoride préconisait l’émulsion de noisettes contre la toux ; Sainte Hildegarde, les chatons contre la scrofulose et les noisettes contre l’impuissance. Matthiole écrivait qu’une surconsommation de noisettes pouvait amener la dysenterie et augmenter le volume de la bile, et que la cendre de noisette mêlée à la graisse d’ours facilitait la repousse des cheveux.
Au XVIIe siècle, on prenait la noisette comme remède de la pierre et de la gravelle ainsi que des coliques néphrétiques.
Les feuilles de noisetier ont des propriétés anti-inflammatoires, diurétiques tout comme les feuilles de l’hamamélis : en usage local, elles sont utilisées pour le soulagement temporaire des maux de gorge et des enrouements passagers.
L’écorce, surtout celle de la racine, est un astringent utilisé traditionnellement dans les fièvres intermittentes, les hémorragies, les varices, la phlébite, les métrorragies et la dysménorrhée.
Mêlée au vin, elle est utilisée en usage externe contre les ulcères variqueux.
Les chatons et leur pollen sont sudorifiques dans la grippe, la diarrhée, les pneumonies. Ils ont même été prescrits contre l’épilepsie (comme le gui cueilli sur ses branches). Ils agissent aussi en cas d’obésité, sur le tonus veineux et la régulation des glandes endocrines ; de plus, ils coupent l’appétit.

5/ Plante utile :

rejet de noisetier

Pour servir de clôture rustique, fournir des rames, des manches d’outils, tresser des plessis… Le noisetier fournit un bois facile à tailler, flexible et résistant, utilisé autrefois en vannerie, en tonnellerie et pour fabriquer des cannes. Les sourciers utilisent des baguettes de noisetier (aussi appelé coudrier) pour détecter la présence de l’eau. Les branches de dix ans servent de pieux pour guider les vignes. Son bois est blanc, d’un grain égal, moyennement dur et lourd. Jadis, les tourneurs en ont fait des étuis, des boites, des gobelets… C’est un bon bois de chauffage. Son charbon de bois peut servir de fusain aux dessinateurs et aussi une source de fibre pour le papier. Il suffit de tailler à ras le sol tous les 3 ans pour avoir des cannes bien droites. Enfant, on fabriquait des arcs grâce à lui et de beaux bâtons de marche dont on sculptait l’écorce. Les racines sont utilisées en marqueterie. C’est aussi une plante à fumer : les feuilles s’utilisent mélangées avec d’autres herbes.

6/ plante tinctoriale

Les feuilles du noisetier pourpre donnent de beaux tons rouge violacé.

7/plante fourragère

noisetier pourpre

Pour nourrir les hamsters, et pour occuper nos becs crochus (perroquets). (Il convient de nettoyer les branches à l’eau et à la brosse).

Dans l’ancien temps, on utilisait cet arbre comme fourrage pour les vaches, les moutons, les chèvres, les lapins, les cochons, etc.

8/ plante à champignons (la myciculture) :

Le noisetier est l’hôte de nombreux basidiomycètes, les champignons à chapeau, comme les bolets, les cèpes (notamment les cèpes d’été avec les charmes), les russules, les lactaires, la truffe… pour celle-ci, on trouve des noisetiers mycorhizés.

9/ Plante ornementale

C’est aussi un arbre très ornemental : il en existe des noisetiers à feuilles rouges, des tordus (oui tu sais, celui pour les décorations de Pâques). Tout seul, isolé, je le trouve du plus bel effet.

Au jardin :

noisetier tordu

Il faut planter plusieurs variétés aux floraisons compatibles pour s’assurer d’une bonne récolte, et avoir au minimum 2 arbres.
Les premières récoltes arrivent vers 5-6 ans, l’arbuste est en pleine production à partir de 8-10 ans et peut produire jusqu’à 60 ans.
La culture du noisetier est très facile au jardin, qu’il soit planté en bosquet, en haie libre ou isolé. Très rustique, il pousse aussi bien en plaine qu’en montagne, jusqu’à 1 500 m d’altitude. Il a le plus souvent la forme d’un petit taillis.

Il existe plusieurs variétés et il faut savoir que l’on peut trouver des noisetiers avec les racines inoculées pour produire des truffes.

Tu peux le multiplier par rejet (en prélevant une partie jeune au pied d’un noisetier, avec les racines au printemps ou à l’automne)

Conclusion

Je ne vais pas l’installer chez moi, car je n’ai pas encore de place pour lui. Si tu veux en installer, pense qu’il en faut 2 minimum si tu veux des noisettes. Si tu veux utiliser son bois comme tuteur ou en vannerie, pense à le tailler à ras le sol pour avoir des branches bien droites. Moi je trouve ce petit arbre remarquable pour tout ce qu’il peut t’apporter et ce qu’il peut apporter à la nature. Si j’avais une place pour, je l’implanterai avec plaisir.

noisettes fraiches

J’espère que cela t’a plu de découvrir tout sur cet arbre remarquable qui fait partie de notre patrimoine. Si tu as envie d’en savoir plus sur une autre plante, dis-le moi dans les commentaires et pense à partager si tu penses que cet article pourrait intéresser quelqu’un que tu connais. Tu peux aussi t’abonner pour être averti de la parution de mon prochain article.

Merci bien et un bon weekend de Pâques à tous !

Source :

https://naturealpha.skyrock.com/3255532972-Le-Noisetier.html

http://mieux-se-connaitre.com/2017/01/noisetier/

https://permaforet.blogspot.com/2015/03/le-biotope-du-noisetier-le-pollen-de.htmlhttps://www.leveilsauvage.fr/2018/05/04/chatons-de-noisetier-poêllés/

Partage:

2 réponses sur “Le noisetier en 9 points”

  1. Bonjour depuis deux ans j’ai constaté que les noisettes de mon arbre avaient séché. Nous avons eu une semaine de canicule ce mois de juillet . Avant la canicule les coques étaient bien verte et au bout de 7 jours de chaleur elle sont devenu toute sèches et rabougris pour les 3/4 d’entre elles .
    J avais pourtant bien arrosé le pied de l arbre avant les chaleur et mis de la paille et un peu de fumier pour conserver la fraîcheur.
    Ma voisine a constaté la même chose hier..
    il semblerait que les coques qui sont reste verte était protégé par les feuille autour.
    . la noisette ne supporterait elle pas des chaleurs à presque 40 degrés .. faudra il mettre un voile autour de l arbre pour le protéger des rayons directs..???

    1. bonjour,
      merci pour ton commentaire. Ici je ne connais malheureusement pas ce problème, nous avons un climat plus frais.
      je pense que tu as trouvé le problème seul, 40°degrés pour cet arbre plutôt nordique doit effectivement lui porter préjudice. est-il en plein soleil? si oui, je te conseillerai de planter un autre arbre qui deviens plus grand pour lui faire de l’ombre et de la fraicheur. Choisis un arbre (a noix ou autre) qui résiste mieux a la chaleur, et si tu es dans un endroits ou le gel ne subis pas trop fort, une espèce vers laquelle te tourner par exemple le pacanier ( Carya illinoinensis) qui aime le chaud et qui peut attendre 25m.
      j’espère avoir quand même pu t’aider et je te souhaite une belle fin de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.